Home  
       
   
 
Belle-Isle-en-Terre
La Chapelle-Neuve
Gurunhuel
Loc Envel
Louargat
Plougonver
Tréglamus
 
 
Office de Tourisme du Pays de Belle-Isle-en-Terre
Pays de Belle-Isle-en-Terre
patrimoine
Nature


Présentation
Centre Régional d'Initiation
à la Rivière
Centre Forêt Bocage
Sorties nature
Les forêts
La pêche
Les ménés

 
Culture
Loisirs
Station vtt
Randonnées
Manifestations
Hébergements
Restauration/Bar
Commerces et services
Guingamp argoat
Contact

 

 

 

LES FORETS DE COAT AN NOZ ET COAT AN HAY

Sur le territoire du canton, deux forêts aux noms mystérieux sauront vous émerveiller pour des balades au plus près de la nature. Ouvrez grand les yeux, vous apercevrez peut être un chevreuil, d'étranges champignons ou une chouette. Grand bol d'air garanti !

En 1714 la forêt s'appelait Coetmec. Coat signifie bois. An Hay viendrait de "an Neh" qui signifie la hauteur, la colline. C’est une analogie phonétique entre le breton et le français.

Une explication plus moderne voudrait que Coat an Noz signifie bois de la nuit et Coat an Hay, bois du jour. Ces noms viendraient du fait que Coat an Noz est situé à l'ouest, au couchant et Coat an Hay est situé à l'est, au levant.
Les massifs forestiers sont majoritairement composés de feuillus avec le hêtre, puis le chêne et le châtaignier. Les résineux composent l'autre catégorie avec le douglas, le pin Larissio.

Les balades et randonnées
Les 2 massifs forestiers sont le point de passage de nombreux circuits pédestres, équestres et VTT.

- 2 parcours botanique de 800 m (départ près du château de Coat An Noz)
- Sentier de la forêt "entre jour et nuit", circuit de 10 km –
- Sentier de Coat an Hay à la lande supplice, circuit de 14 km –
- GR 34 A
- Circuit VTT de 14 km à 67 km
- Itinéraire équestre

Plus d'infos sur les balades : cliquez ici

Un peu d'histoire
Avant l’époque des grands défrichements (Xème-XIIème siècle), les forêts de Beffou, de Coat an Noz, de Coat an Hay, les bois d’Avaugour et de Meur et la forêt de L'Hermitage Lorge (près de Quintin), faisaient partie du même massif forestier.
En 1780, la forêt couvrait 2 400 ha, date où le haut fourneau a été allumé pour produire le métal aux forges à Loc Envel. En effet, on y a découvert des minerais de fer, plomb, argent et galène.
A cette époque, tout le bois servait à alimenter cette sidérurgie et en 1860, la forêt ne couvrait plus que 700 ha. En 2006, elle a regagné 95 ha avec une surface globale de 795 ha répartie ainsi Coat en Noz 368 ha et Coat an Hay 427 ha. C’est à partir de 1766 que la société qui exploitait les mines de Poullaouen (près du Huelgoat en 29) obtint une concession pour 3 ans. Les travaux miniers furent relativement importants sur les versants du ruisseau du Léguer. Tout le bois servait à alimenter les forges de Loc Envel

Si depuis 1946, la forêt est domaniale, c’est à dire du domaine privé de l’état et gérée par l'Office National des Forêts, nombreux propriétaires se sont succédés auparavant.
A l’époque de la sidérurgie (avant XIXème) les forêts de Coat an Noz et Coat an Hay étaient la propriété du Marquis de Suffren. Dans la première moitié du XIXème les massifs appartiennent à la famille De Sesmaison puis De Faucigny-Lucinge, constructeur de l'actuel château de Coat an Noz, en Belle Isle en Terre. De 1923 à 1929, deux propriétaires se sont succédés. Puis à partir de 1929 la propriété est rachetée par Lord Mond, pour les 60 ans de sa femme.

Légende à faire frémir…
Au Cap, point culminant, vous serez cerné par le buis, trace d'une occupation romaine du site. Mais c'est aussi un lieu de légende car il abrite le chevalier du Cap. On raconte qu'une fois l'an, le chevalier quitte son antre et parcourt la contrée armé d'une épée de feu et monté sur un cheval d'argent. Il ravage alors tout sur son passage.

 

LA FORET DE BEFFOU

Située en partie sur les communes de la Chapelle Neuve et de Loguivy Plougras, la forêt de Beffou, d’une superficie de 620 ha saura également ravir randonneurs et amoureux de la nature avec sa mosaïque de sentiers et d’essences.
Deux voies traversent le massif : la route reliant Loguivy-Plougras à Callac et une ancienne voie romaine.

A découvrir au cœur de la forêt :
- le Pavé, sommet du Trégor culminant à 322 mètres
- l’étang de Comprejou, habité par la mystérieuse loutre
- L’allée couverte du Brohet, un monument mégalithique datant du 3ème millénaire avant J.C..


 
 
&chaine=444||Taxe de séjour ||Taxe collectée auprès des touristes lorsqu’ils résident dans un hébergement touristique marchand : hôtel, location saisonnière, camping, gîte d’étape... Qui la paie ? Les personnes hébergées de plus...||436||Classement meublés ||Avis aux futurs propriétaires de locations saisonnières : le classement de votre meublé est important puisqu'il est pour vous l'assurance que les prestations que vous proposez correspondent à un...||450||L’histoire de Coat-an-Noz||Yannick Kervern, originaire de Belle-Isle-en-Terre, a publié au terme de plusieurs années de recherches, "Coat-an-Noz, Lady Mond... Le rêve d'une Bellisloise". Cet ouvrage...&
 


 
   

Office de Tourisme du Pays de Belle-Isle-en-Terre - Partenaires - Mentions légales - Plan site - BSC Concept -